Vous êtes ici

Actualités

Journée d'information des propriétaires forestiers

23/06/2017

A l’initiative du CRPF *, une réunion d’information des propriétaires forestiers privés était organisée vendredi 23 juin, à Saint Martin de Londres. Après une présentation générale du dispositif Natura 2000 réalisée par la DREAL *, les enjeux forestiers du secteur ont été décrits par les animatrices Natura 2000 du secteur :

La ripisylve

09/06/2017

Les berges des fleuves et des rivières sont naturellement colonisées par une forêt appelée « ripisylve ». Composée d’essences de bois tendres (peupliers, aulnes, saules…), cette ripisylve se développe de manière linéaire le long des cours d’eau, formant ainsi un corridor très utile aux déplacements d’un grand nombre d’espèces.

Les chauves souris

22/05/2017

Ce week-end, c’était la fête de la nature au Pont du Diable ! De nombreux visiteurs sont venus en apprendre davantage sur les supers pouvoirs des plantes, des animaux, de l’eau …

Au programme de l’atelier animé par Natura 2000, ce sont les supers-pouvoirs des chauves-souris qui ont passionné petits et grands !

Le chabot de l'Hérault, qu'es aquo ?

12/05/2017

Parmi les espèces rares recensées par Natura 2000, le Chabot de l’Hérault figure en tête de liste, avec un enjeu de conservation qualifié d’exceptionnel ! En effet, à ce jour, ce petit poisson très discret n’est connu que sur 3 affluents de l’Hérault : la Vis (hors site Natura 2000), la Buèges et l’Avèze.

Renouée du Japon

28/04/2017

Originaire d’Asie, cette plante herbacée vivace a d’abord été utilisée dans l’horticulture, avant de s’échapper des jardins pour coloniser les milieux naturels, et notamment les cours d’eau. Pouvant atteindre 3 mètres en quelques mois, cette plante dispose d’un feuillage très dense et émet des substances toxiques dans le sol pour éliminer toute concurrence végétale.

La CESML s'engage pour la préservation de l'avifaune

06/04/2017

Le territoire de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault accueille une biodiversité exceptionnelle, notamment de grands rapaces parmi lesquels l’Aigle de Bonelli ou encore l’Aigle royal. Parmi les causes de mortalités, le risque d’électrocution et de percutions avec les lignes électriques arrive en bonne place.